Qui suis-je?

D’origine irlandaise, je travaille comme psychothérapeute* à Nantes depuis 14ans avec des personnes (en individuel ou en couple) confronté à des difficultés qui sont souvent centrés sur des problématiques relationnelles et/ou corporelles.

Les thèmes fréquemment cités par ces personnes sont : la dépression, la solitudes, le burn-out, les troubles alimentaires, la peur, la violence, des difficultés relationnelles, le sentiment de vide et des questions identitaires.

Mes formations

Ma formation de psychothérapeute a commencé en 1991, avec un cursus en Psychologie Biodynamique et en Biosynthèse (plus de 1,000 heures de formation).  Ensuite, je suis formé à des approches stratégiques (P.N.L., Hypnose Ericksonienne, Palo Alto – centrée sur le problème) et à des approches de thérapie brève (solutionniste – centrée sur la solution).  Actuellement, je suis en formation approfondie aux pratiques narratives qui prennent en compte le contexte social et culturel pour mieux résoudre les difficultés.

Je travaille dans une perspective délibérément large où le bien-être mental, émotionnel et physique est vu comme la capacité de quelqu’un à s’adapter avec facilité au changement interne et externe.  J’ai donc une pratique de la psychothérapie qui est à la fois globale, expérientielle et relationnelle.

Des concepts clés dans ma pratique de la psychothérapie

La relation

Les recherches récentes dans le champ de la psychothérapie montrent l’importance de la relation entre la personne et le thérapeute, au delà d’une méthode ou d’une technique particulière, pour que le résultat soit satisfaisant.

Une relation de confiance et de sécurité est donc vitale pour qu’une psychothérapie soit efficace pour la personne.  Nous travaillons ensemble à déterminer vos besoins pour atteindre votre but.

Travail dans le présent

Je me concentre sur comment votre vie actuelle est affectée par des expériences de passé et comment on peut travailler ensemble pour aller dans la direction que vous souhaitez pour vous-même dans le futur.  Je n’ignore pas votre passé, mais le travail de thérapie est dynamique et centré sur le présent.

Le problème est le problème

Quand les gens décident de chercher un psychothérapeute, ils sont souvent saturé par le problème soit à cause de son intensité, soit du fait de la durée de problème dans le temps.  Par conséquence la personne peut croire qu’elle est la source du problème.

En m’appuyant sur l’approche narrative, je travaille à vous aider à trouver du recul et à voir que le problème est quelque chose de bien distinct de vous-même.  Quand il y a ce recul, il devient possible d’agir sur le problème et d’aller vers une solution.

Développer des solutions

Les thérapies brèves sont basées sur la compréhension que résoudre des problèmes est développer des solutions ne sont pas les mêmes choses.  Parfois, les problème prend tellement d’espace que la personne ne voit pas comment elle développe déjà des solutions.

Avec l’approche solutionnante, les gens expérimentent comment ils appliquent de solutions dans leurs relations et dans leur vie.  Faire le pas d’aller en thérapie contient déjà des solutions qui sont à l’oeuvre qui méritent d’être explorées.

La mémoire corporelle

Une notion clé dans l’approche psycho-corporelle est l’idée d’empreinte sensorielle.  Etre touché et pouvoir toucher sont des nécessités fondamentales pour le développement d’une personne et ces expériences sensorielles et motrices sont liées à la relation dans la quelle sont inscrites.

Quand l’expérience de la relation a été négative, la mémoire corporelle de la personne est affectée et peut générer un comportement relationnel négatif.  Je vous accompagne à prendre conscience de ces mémoires sensorielles et motrices dans un cadre sécurisant pour pouvoir dissoudre leur emprise sur votre comportement.

L’auto-régulation

Une autre idée clé dans l’approche psycho-corporele est la notion d’auto-régulation.  Après une période d’activité ou de stress, on a besoin de se reposer pour que le corps puisse évacuer les toxines qui se sont accumulés.  Les toxines sont d’ordre physique comme l’adrénaline, mais aussi émotionnelles comme la peur, la colère ou des pensées “ruminantes”.  Si ces toxines ne sont pas éliminées, elles accumulent dans le corps avec comme conséquence une perte de tonicité.

Je travaille pour vous accompagner à développer cette capacité à se reposer au bon moment pour digérer et éliminer ces toxines à tous les niveaux.  Je vous accompagne à être plus conscient de vos réactions corporelles avec des moments où je vous invite à être actif et impliqué et d’autres moments où je vous invite à vous reposer et observer ce qui se passe.

* Malachy Coleman est psychothérapeute selon les terme de la loi n° 2004-806 du 9 août 2004 et le décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l’usage du titre de psychothérapeute et notamment ses articles 7, 16 et 17, modifié par le décret n°2012-695 du 7 mai 2012.